Chômage des jeunes : MCA Sénégal ouvre les chantiers de l’Espoir au Sud

Le chômage des jeunes constitue un problème crucial au Sénégal. Ce pays et le Mali, sont les principaux pourvoyeurs de jeunes qui ont tenté de rallier l’Europe, dans des bateaux de fortunes, au péril de leur vie pour trouver du travail. Le Président Macky Sall, qui vient d’être portée à la tête de ce pays situé à la pointe occidentale de l’Afrique, doit son plébiscite démocratique à une majorité de jeunes désoeuvrés, en quête d’emplois.

Pour la première année de son mandat, le nouveau Président a promis 30 mille emplois aux jeunes dont 5 600 dans la Fonction Publique. Un pari difficile, si l’on sait que seuls 3% des demandeurs d’emplois ont une qualification professionnelle.

C’est fort de ce constat, que l’Office Nationale pour la Formation professionnelle du Sénégal (ONFP), a saisi l’avènement des projets du MCA Sénégal dans la région Sud du pays, pour donner aux jeunes une formation professionnelle, pouvant leur donner des chances d’être recrutés dans les nouveaux chantiers. Il s’agit de la construction de la route Nationale N°6 et du pont de Kolda,­­ deux projets qui à eux seuls, mobilisent plus de 100 milliards de FCFA sur les 270 milliards que le MCC a accordés au Sénégal pour son Compact.

Les formations dispensées aux jeunes visent la qualification dans les métiers comme chauffeurs, conducteurs d’engins, ferrailleurs, coffreurs, topographes et bétonneurs. D’un coût estimé à 20 millions de FCFA, financé par l’ONG luxembourgeoise Lux Dev, cible 100 jeunes issus de la région de Kolda. Une partie de la formation se déroule au Centre de formation aux métiers du bâtiment et des travaux publics financé par le Japon à Diamniadio, à la sortie de Dakar.
Les entreprises ayant en charge la construction de la RN6 et du Pont de Kolda auront ainsi la possibilité, de recruter sur place, donc à moindre coût, le personnel de soutien dont elles auront besoin.
MCA Sénégal se retrouve ainsi au centre d’une opération pour contribuer à la résolution d’un problème crucial au Sénégal qui est le chômage des jeunes en fédérant des ressources provenant du Gouvernement, du Luxembourg et du Japon. Les chantiers du MCA Sénégal dans le Sud deviennent ainsi les chantiers de l’espoir.

­